CeRFI e-Communes

Quelles problématiques à l'organisation d'une formation en salle?

Organiser une formation en salle: de quoi faut-il tenir compte?

Formation en salle

La formation en salle est un mode d'apprentissage synchrone qui a prouvé son efficacité depuis des décennies, voire des siècles. Le concept enseignant-élèves ou maître-disciples remonte à des temps immémoriaux. Le savoir s'est ainsi transmis oralement de génération en génération, et ce avant même sa transcription par écrit, puis sa large diffusion suite à l'invention de l'imprimerie par Johannes Gutenberg dans les années 1450.

De nos jours, dans un monde de plus en plus mobile et flexible, organiser une formation en salle, c'est faire face à de nombreux défis logistiques, c'est devoir tenir compte de nombreux paramètres, si nombreux qu'ils s'apparentent à un casse-tête chinois spatio-temporel.

Il s'agit tout à la fois de:

  • trouver une salle de classe disponible
  • s'assurer de la présence de l'enseignant et des apprenants
  • regrouper les apprenants selon leurs niveaux de connaissances et de compétences
  • gérer la logistique (matériel de bureau, pauses éventuelles)
  • tenir compte du contexte sanitaire (désinfection des locaux, espacement entre les sièges)
  • etc.

Malgré tous ces défis à relever côté organisationnel, la formation en salle est un mode de transmission du savoir qui perdure. Même l'avènement de l'informatique, d'Internet, des réseaux sociaux et de la téléphonie mobile et tactile ne semblent pas la faire vaciller sur son piédestal pluricentenaire.

Il faut reconnaitre que le mode synchrone présente un certain nombre de points forts, en particulier le contact direct entre apprenants et enseignants, la possibilité de travailler en groupe, et le côté social des échanges informels (pauses café ou repas).

Organiser une formation en salle: quelles solutions?

Formation en salle

Disponibilité de la salle de classe

Concernant la salle de classe, plusieurs alternatives sont possibles. Certaines entreprises sont équipées de salles de conférences et de formations modulables pouvant accueillir toutes les formations nécessaires. Dans d'autres contextes, la location d'une salle dans un autre bâtiment, voire dans une autre localité, peut s'avérer nécessaire. En cas d'externalisation de la formation (enseignant ne faisant pas partie de son organisation), les cas de figures sont les mêmes (formation sur place ou à l'extérieur de l'entreprise). Paramètre important également: il faut bien entendu que la taille de la salle soit adaptée au nombre des participants.

Disponibilité de l'enseignant

La disponibilité de l'enseignant(e) dépend du fait de son appartenance à l'entreprise, ou s'il s'agit d'une personne (intervenant externe spécialiste dans un domaine spécifique) engagée spécialement pour l'occasion. S'il vient de loin, il faudra gérer la logistique adéquate (transport, logement, repas).

Disponibilité des apprenants

Si les apprenants font tous partie de la même entreprise, il est aisé de les convoquer via la messagerie interne de l'entreprise. Cela dit, il peut être compliqué de libérer plusieurs personnes d'une même équipe pour des raisons de continuité du business, sans parler des inévitables impondérables (retards, oublis, autres impératifs professionnels; maladies, accidents, vacances).

Si les apprenants sont de provenances diverses, on rajoutera la dimension transport-logement-repas à l'équation.

Homogénéité de la classe

Si les apprenants ne sont pas sur la même longueur d'onde, c'est-à-dire au même niveau de connaissance et de compétence, la formation en salle se transformera en un calvaire pour l'enseignant. Il ne pourra pas satisfaire la classe entière.

Idem pour les apprenants: ceux qui sont en retard niveau connaissances ou en retrait niveau compétences auront de la peine à suivre, ceux qui sont en avance niveau connaissances ou plus affûtés niveau compétences risquent de s'ennuyer.

Sans homogénéité des niveaux de connaissances et de compétences, la classe est vouée à l'échec.

Contexte covid

Dans le contexte particulier que nous connaissons depuis le printemps 2020 (pandémie de coronavirus), avoir une classe "propre en ordre" n'est plus un prérequis usuel, mais une nécessité sanitaire vitale pour freiner la propagation du virus. Selon la situation du moment, le port d'un masque agréé, par l'enseignant et/ou les apprenants, est de rigueur. La désinfection avant le début de la leçon et après sa fin du local, du matériel et des mains des participants l'est aussi. Une distance de sécurité entre apprenants est à adopter. Un nombre maximal de participants peut aussi être imposé par les autorités compétentes. Un ensemble de contraintes supplémentaires qui ne plaident guère en faveur de ce mode d'enseignement en temps de crise sanitaire.

Logistique

Le matériel et les pauses nécessitent aussi l'application des mesures sanitaires précitées. Les restrictions d'ouverture des commerces non-essentiels peuvent aussi jouer des tours aux organisateurs de formations en salle.

Vers le 'tout digital' (e-learning) ou vers le compromis 'blended-learning'?

e-learning

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'organisation d'une formation en salle est un défi à relever plus grand qu'il n'y parait, avec ses contraintes logistiques et humaines, et son lot potentiel d'imprévus.

Imaginez en effet que l'enseignant(e) soit malade. Le projet tombe à l'eau. Imaginez un problème technique dans la salle. Ou l'absence d'un ou plusieurs apprenants risquant de casser la dynamique de la classe ou l'homogénéité des groupes de travail. Un seul être vous manque et la classe est dépeuplée.

Alors faut-il pour autant abandonner la classe traditionnelle et passer au tout digital (e-learning)?

Il faut dire que l'e-learning a son lot d'atouts dans son jeu asynchrone:

  • possibilité de se former en tout temps
  • possibilité de se former en tous lieux
  • possibilité de se former sur tout support

Sans pour autant faire totalement fi du côté humain en misant notamment sur les outils de chat (forums de discussion).

De plus, l'e-learning permet d'offrir à l'apprenant un contenu ciblé, qui lui permet d'aller, comme le disent les anglo-saxons, straight to the point.

En salle? 100% derrière un écran?

Ces deux modes sont-ils totalement exclusifs?

Un compromis entre l'enseignement dans une classe traditionnelle et l'e-learning existe, il se nomme blended learning, et a pour but de mélanger harmonieusement le meilleur des deux mondes.

Alors, formation en salle avec une touche de digitalisation?

Ou grand virage vers le digital avec l'aide de la visioconférence?

Dans tous les cas de figure, on veillera à l'homogénéité de la classe.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.